UNIS ET SOLIDAIRES

unnamedSuite aux attentas meurtriers du 13 novembre 2015 à Paris et Saint Denis qui ont touchés plus de 120 personnes  et fait plus de 300 blessés,  nous souhaitons transmettre notre soutien aux victimes innocentes, à leurs familles et à leurs proches. Nous sommes de tout cœur avec eux dans la peine et le recueillement.

Nous sommes conscients que cette violence meurtrière qui touche des citoyens innocents va provoquer et provoque déjà des discours et des actes non maîtrisés. Nous sommes pour la paix, la solidarité et la fraternité entre tous les peuples et œuvrons  à ce que ce discours de paix soit enfin entendu. Nous pensons et affirmons que la  liberté, la paix ,la solidarité et la fraternité sont  plus fortes que les déclarations de guerre et de sécurité.

Liste Neuilly Plaisance Citoyenne Solidaire… Lire la suite

Neuilly Plaisance ou le syndrome du village gaulois

Suite à la réunion exceptionnelle du conseil municipal de Neuilly-Plaisance du 13 octobre 2015 à propos de l’avenir de notre ville dans la Métropole du Grand Paris, voici une réaction d’un de nos militants :
12122723_538914016283452_6374760791586966598_n

Réunion publique, meeting, conseil municipal ? Les trois à la foi probablement, avec une monopolisation de la parole du maire et l’impossibilité d’intervenir pour le public.

On ne peut s’empêcher d’imaginer l’efficacité qu’aurait eu une telle mobilisation municipale pour s’opposer à la fermeture de la poste annexe (voir notre mobilisation).

Sur la forme, la « consultation » du maire organisée du 8 au 13 octobre est illégale et tronquée, puisqu’elle n’a pas associé l’opposition municipale. Une seule idée développée avec acquiescement demandé ou le vote blanc.

Le résultat est le suivant : votes exprimés 3652 ; pour rester dans l’ACTEP 3627 ; blanc: 110.

Très satisfaisant pour le maire qui se glorifie d’avoir obtenu un entretien avec le premier ministre dans les prochains jours.

Le coût de cette initiative aurait coûté 6000€.

Sur le fond, il s’agit pour le maire d’obtenir de l’Etat qu’il garde Neuilly-Plaisance dans l’ACTEP, structure actuelle qui correspond approximativement au T10 de la nouvelle structure en lieu et place du T9 proposé. Le maire a donc posé deux questions au conseil :

1- Rester dans le T10 (ex ACTEP), le PS s’est abstenu.

2- Réalisation des projets engagés par l’ACTEP,( signature du CDT, Contrat de Développement Territorial) sous réserve de rester dans le T10, le PS s’est abstenu.

Quelle que soit l’issue de cette initiative, la mise en place de la structure Métropole du Grand Paris va modifier beaucoup de choses. D’abord un transfert de compétences qui va affaiblir sensiblement les pouvoirs des intercommunalités existantes et la représentation des communes dans les futurs Conseils de Territoire, eux-mêmes affaiblis par un Conseil Métropolitain aux pouvoirs importants. Cette structure devant à terme effacer les départements. Il s’agit donc d’un éloignement toujours plus grand des citoyens des centres de décisions. Ce que le maire déplore, pas pour l’aspect anti démocratique, mais à cause de la diminution de son pouvoir.

Le personnel territorial verra sa zone géographique passer de la commune au territoire avec les problèmes de trajets et de mutations que cela comporte. Le CDT comporterait une réalisation future de logements à caractère social, à la place des anciens ateliers municipaux.

À suivre.

À noter que  la date du conseil exceptionnel ayant été communiqué tardivement aux élus d’opposition, notre nouvelle élue, Valérie Baggiani n’a pas pu prendre ses dispositions pour y assister.

 … Lire la suite

BUREAU DE POSTE DU PLATEAU D’AVRON : AVIS AUX ANCIENS USAGERS

Une position de notre collectif contre la suppression du bureau de Poste du Plateau d’Avron. Texte distribué à la population en octobre 2015.

la-poste-1cf41e6

Malgré la mobilisation citoyenne pour conserver un service public postal sur le Plateau d’Avron, qui a recueilli plus de 700 signatures, monsieur le Maire de Neuilly-Plaisance a confirmé sa position favorable à la disparition du bureau de poste et du distributeur de billets. Sa pseudo pétition n’était qu’un écran de fumée pour cacher ses véritables intentions. Il n’a jamais souhaité écouter les revendications des riverains et usagers, allant jusqu’à annuler le rendez-vous de médiation convenu avec la direction de La Poste début juillet.

Le 30 septembre, alors que nous apprenions la fermeture définitive du bureau de Poste, le journal municipal « Neuilly Plaisance Echos » publiait déjà dans ses colonnes les nouvelles modalités pour les opérations postales. Elles seront désormais assurées par un point relais au bar-tabac-presse Le Madrigal. Contrairement aux précédentes allégations du Maire, ce commerçant censé assurer les offres postales ne sera pas habilité à distribuer de l’argent liquide. Pour un retrait inférieur à 800 euros, le journal municipal nous conseille de nous rendre dans « tous les bureaux de poste », encore faut-il en trouver un survivant à la vague de fermetures organisées. Et pour un retrait supérieur à 800 euros, les usagers sont priés de se rendre au bureau de poste principal dans le centre ville… En résumé, cher usager, tu te débrouilles et tu fais des kilomètres !

Nous avons transmis les signatures de la pétition citoyenne à la direction de La Poste, qui n’a même pas daigné nous répondre montrant ainsi le mépris des citoyens se mobilisant pour la défense du service public.

La perte de ce service public au Plateau d’Avron est préjudiciable pour tous les usagers et les commerçants. Le bar-tabac le Madrigal n’est pas en mesure d’assurer en toute sécurité les opérations d’un bureau de poste digne de ce nom.

 … Lire la suite

Non à la fermeture de la Poste annexe au Plateau d’avron

Texte de la pétition citoyenne que nous appelons à signer et à relayer le plus largement possible, en collaboration avec la liste d’opposition « Une nouvelle énergie pour Neuilly Plaisance » : 

Lors du conseil municipal de la ville de Neuilly Plaisance du 28 mai 2015, la majorité municipale a accepté le principe de la fermeture de la poste annexe du plateau d’Avron.

Une partie seulement des activités sera reprise par un point relais. Les opérations bancaires ne seront plus assurées. Le distributeur de billets sera supprimé.
Cette fermeture est inacceptable car la fréquentation est suffisante pour maintenir ce service.

Comme l’a proposé l’opposition municipale lors de ce Conseil du 28 mai, je m’oppose à cette décision et exige l’ouverture de négociations avec la Poste pour maintenir ce service public essentiel pour les habitants de notre ville.

SIGNEZ LA PÉTITION EN LIGNE :

Lire la suite

Quel est ce Traité Transatlantique qui se négocie dans votre dos ?

Le PTCI/TAFTA/TTIP/traité transatlantique… : autant de noms pour désigner l’accord de libre-échange qui se négocie actuellement dans un certain secret (voire un secret certain) entre les Etats-Unis et l’Union Européenne. Or, il risque bien de bouleverser nos vies.
Vous avez envie d’en savoir plus pour pouvoir déterminer si c’est une bonne chose pour vous, vos enfants, petits-enfants… ?

Débat à Neuilly Plaisance, entrée libre,

11, rue du Général de Gaulle, Salle sous la bibliothèque Guy de Maupassant.

Lundi 17 Novembre 2014 à 20h30

    Pour une soirée débat animée par :

Matthieu Moriamez, conseiller confédéral CGT

Daniel Rome, membre de la direction d’ATTAC,

Henriette Zoughébi, élue région Ile de France, PCF Front de Gauche

Après des années de négociations discrètes, l’Union européenne et les Etats-Unis préparent officiellement la mise sur pied d’un Marché transatlantique.

L’Objectif ? Une plus grande libéralisation des échanges commerciaux et financiers, accompagnée de politiques judiciaires et sécuritaires communes.

Date butoir ? … c’est demain !

Va-t-on manger du poulet lavé au chlore, des OGM (organismes génétiquement modifiés), du bœuf aux hormones ?

Que veulent les multinationales ?

-          Ecarter tout obstacle à la main libre sur le marché,

-          Un transfert irrémédiable de notre souveraineté vers le privé,

-          Supprimer toutes normes et règles contraignantes pour le capital,

-          Mettre à mal la démocratie,

-          En finir avec les services publics (santé, transports, énergie, …)

Et l’Europe sociale dans tout ça ?

Nous voyons derrière ce traité une manœuvre pour libéraliser les économies des deux côtés de l’Atlantique, avec pour corollaire la mise en concurrence des travailleurs, l’absence de clause sociale très définie.

Des tractations synonymes de régression pour les peuples, pour les salariés.

Dans ce qui transpire des négociations, la clause sociale est quasi absente, l’ambition des États-Unis et de l’Europe n’étant pas d’améliorer les droits des travailleurs, mais plutôt d’accéder à de nouveaux marchés.

Sur les droits de consultation des travailleurs, RIEN.

MEDEF et gouvernement travaillent déjà à la mise à mort du code du travail.

De manière générale un DANGER.

Le fait que les négociations du traité aient eu lieu à la discrétion de l’opinion publique et des parlementaires européens ne présage rien de bon quant aux clauses d’un contrat qui met en jeu 820 millions de consommateurs, la moitié du PIB mondial et le tiers des échanges commerciaux.

Comme à chaque fois, la création d’une institution supranationale de contrôle (la Commission d’arbitrage) chargée d’appliquer les règles soulève l’inquiétude générale.

Qui prendra les décisions ? Sera-t-elle vraiment impartiale en l’absence de consultation populaire ?

Dans tous les cas, seules deux institutions auront le dernier mot sur l’approbation de cet accord, prévu pour fin 2015 : le Parlement européen et le Conseil de l’Union européenne, regroupant les ministres du Commerce des 27 Etats membres.

Les parlements nationaux ne seront pas consultés pour ratification, sauf pour les dispositions qui relèveraient, le cas échéant, des compétences nationales, comme le prévoit le traité de Lisbonne pour les accords qui dépassent les compétences communautaires. Sachant que ce dernier fut lui-même considéré comme anticonstitutionnel et par conséquent anti-démocratique.

Il est important que les citoyens soient véritablement informés.

Ces négociations ne peuvent aboutir en ignorant totalement la volonté et l’avis des centaines de millions de citoyens concernés directement par l’accord.

Lundi 17 novembre, nous espérons votre présence et serons heureux de vous accueillir pour débattre.

Je souhaite être informé(e) des initiatives du collectif NPCS

Nom : ________________________Prénom : _________________________

Adresse mail : ___________________________________Tel : _________________________

Collectif NPCS 87 av du maréchal FOCH 93360 NEUILLY-PLAISANCE

www.neuillyplaisance.frLire la suite

Demuynck, jamais aussi bien servi que par lui-même

journal_NP_oct2014

Dans le journal municipal daté d’octobre 2014, en conclusion d’un énième dossier sur la sécurité – comme au bon vieux temps de la dernière campagne municipale – le maire de Neuilly Plaisance nous offre un bel exercice d’auto satisfaction mémorielle. Il revient sur une de ses interventions « remarquée » au Sénat, du temps où il était sénateur de la Seine-Saint-Denis… en septembre 2010. Dans cette intervention qu’il exhume de l’oubli dans lequel nous l’avions laissé sans vergogne, il demande au gouvernement de donner aux forces de l’Ordre (la majuscule a son importance) « les moyens de faire reculer la délinquance« . Il oublie juste de préciser qu’en 2010, c’est Nicolas Sarkozy qui est à la tête de l’État.

Le même Sarkozy que M.Demuynck tente désormais de draguer ostensiblement à la faveur de son retour sur le devant de la scène médiatique. Le même Sarkozy qui, si il est reconnu coupable, connaîtra dans ses démêlés judiciaires à venir les mêmes sanctions que M.Demuynck appelait en 2010 de ses voeux en déposant des amendements à la loi LOPPSI 2 : peine plancher pour les délinquants réitérant (amendement qui sera retiré, mais il oublie de le préciser), délai de prescription de 3 ans des délits commis à l’encontre d’une personne vulnérable à compter de la connaissance de l’infraction (Mme Bettencourt appréciera). Le même Sarkozy qui aura demandé au gentil soldat Demuynck de quitter son poste de Sénateur en 2011, à croire qu’il n’aura pas apprécié son intervention « remarquée »… et le même Sarkozy qui a alors nommé notre édile municipal inspecteur général de l’administration de l’Éducation nationale et de la recherche, une belle promotion dorée pour un ancien prof de sport qui n’a jamais beaucoup enseigné.

On le voit, un homme politique de troisième et quatrième zone comme M.Demuynck (les zones RATP traversées par la ville bien entendu), n’a besoin que de lui-même pour glorifier ses actions et sa carrière de professionnel de la politique typique de la Ve République. Nous appelons à la mise en oeuvre la plus rapide d’une nouvelle ère, symbolisée par une VIe République, qui serait garante d’un renouveau des institutions, pour redonner du sens à l’action et à l’engagement politique.

Signez l’appel pour la VIe République : http://www.m6r.fr

10646665_702317593187442_4819751042077572268_nLire la suite

Neuilly Plaisance a la Patate… mais elle ne lui appartient pas ! (2)

Du fait, de la « Liberté d’Expression » restrictive à l’égard de notre collectif NPCS, voici notre contribution dans le prochain Bulletin Municipal d’octobre 2014 dans la rubrique « Les tribunes politiques »

Le 7/09 s’est déroulée la récolte médiatisée de la pomme de terre « Belle de Neuilly Plaisance » qui est une création industrielle de la société Bretagne Plants, vendue par Triskalia. Deux entreprises qui peuvent être reconnaissantes et offrir leurs semences hybrides et non reproductibles à M. Demuynck qui est un farouche opposant à la liberté des agriculteurs de ressemer leur propre récolte.

Il est à l’origine d’une loi qui l’interdit. Le collectif NPCS milite pour la reconnaissance des droits des agriculteurs par la libération des semences paysannes.  

pomme-de-terre_ogm

 

 

Voir l’article initial intitulé « Neuilly Plaisance a la patate..mais ne lui appartient pas! » Nos coups de gueule » ou cliquer =>  ici

 … Lire la suite

Nuisances sonores aux « Renouillères » (2)

Rassemblement du 30 Août 2014.

Une participation modeste, mais une bonne réception des Nocéennes et Nocéens que nous avons rencontrés en distribuant le tract qui appelait au rassemblement.

Nous avons profité pour préciser notre démarche qui s’inscrit, sur une demande de concertation de tous, y compris avec les fauteurs de troubles, pour la mise en œuvre de solutions durables.

Nous n’avons pas obtenu de rencontre ni avec le Maire ni avec la responsable de la police municipale que nous avons croisé et qui exige une prise de rendez-vous. Alors qu’aucune réponse n’a été apporté au courrier de notre élu du 10 juillet.

30 aout mairie

 

 

   

Le 30 Août ni Maire ni élus pour nous recevoir, trop occupés à prendre la poudre d’escampette!

 

 

Nous avons officiellement posé la question à l’ordre du jour du prochain Conseil Municipal du jeudi 18 septembre à 19h30 , Salle des Mariages.

Nous comptons sur votre présence en auditeur libre! 

Liste Neuilly-Plaisance Citoyenne SolidaireLire la suite

Nuisances sonores aux « Renouillères »

LAXISME ET INEFFICACITÉ DE LA MUNICIPALITÉ

RÉAGISSONS !

Depuis plusieurs années,  des manifestations motorisées ainsi que des rassemblements nocturnes bruyants ont lieu dans la cité des Renouillères , mettant la patience du voisinage à rude épreuve. Ce problème est bien connu des services de la municipalité, mais à ce jour,  aucune initiative efficace de celle-ci n’a permis de régler le problème.

L’intervention récente de notre élu (voir courrier au bas de la page) n’a reçu aucune réponse.

Ce n’est pas la récente initiative de pétition du maire sur internet,  destinée à plébisciter son inaction, qui changera quelque chose. Des initiatives immédiates peuvent être prises.

Pourtant, avec un poste de la police municipale au sein de la cité, les interventions devraient être rapides et efficaces, cependant il n’en est rien.

Rejeter la responsabilité de ce problème local sur l’Etat est un peu facile, quand on sait que le maire dispose de pouvoirs qu’il ne veut pas assumer, probablement de crainte que ce problème ne s’ébruite dans la presse et ternisse l’image de notre «  paisible village ».

Quelle est l’efficacité tant vantée des effectifs pléthoriques de la police municipale, des référents de quartier, des caméras si des bruits de comportement ne peuvent être résolus dans les meilleurs délais ?

Nous rappelons le rôle, à minima, du maire :

-  Vérifier le bien-fondé des plaintes.

-  Inciter les citoyens à respecter les règles du savoir-vivre

-  Faire des rappels de la réglementation en vigueur en matière de nuisances sonores.

 -  Organiser des réunions de conciliation entre les différentes parties concernées et prendre rapidement les mesures appropriées.

 -  Constater ou faire constater les infractions, une mesure sono métrique n’étant pas nécessaire.

 -  Faire des mises en demeure et dresser des procès- verbaux à transmettre au procureur de la république.

On peut aussi rappeler l’article L2212-2 du Code Général des Collectivités Territoriales qui précise le rôle de la police municipale : « …réprimer les atteintes à la tranquillité publique telles que…les bruits, les troubles du voisinage ,les rassemblements nocturnes qui troublent le repos des habitants… »

Alors quand on nous dit que toute action est impossible, il s’agit d’un laxisme affirmé inacceptable.

Exigeons du maire et de la responsable à la sécurité d’agir rapidement, dans un esprit de concertation, pour le bien être de l’ensemble des citoyennes et citoyens.

RASSEMBLEMENT DEVANT LA MAIRIE  : SAMEDI 30 AOÛT - 11h00

Voir courrier du Conseiller Municipal liste « Neuilly Plaisance Citoyenne Solidaire

=> Mr Rodolphe ALBERO du 10 juillet 2014

 … Lire la suite

Drôle musique du clientélisme à Neuilly Plaisance

Le bien communal n’a pas de prix quand il s’agit de se faire élire pour la 6e fois consécutive. C’est ce que semble nous indiquer un curieux courrier adressé par M. Kakou, président de l’association Judaïsme Culture Neuilly Plaisance Rosny Sous Bois (JCNPR) à ses adhérents. Dans ce courrier daté du 2 mars 2014, qui nous a été transmis, le président de la JCNPR invite les membres de son association à porter leur voix sur la candidature du maire sortant, M. DEMUYNCK, pour l’élection municipale du 23 mars 2014, qui verra effectivement la victoire du maire au taux encore jamais atteint de 72% lui offrant ainsi son 6e mandat depuis 1983.

Jusque là vous me direz rien de grave et d’anormal, si ce n’est pour le respect du libre choix des membres de l’association JCNPR, qui après tout font ce qu’ils veulent dans l’isoloir.

Mais là où c’est un peu plus gênant c’est que cet appel ne vient pas comme cela généreusement pour l’amour de la politique de l’édile municipal… car comme le rappelle son président, l’association JCNPR a toujours été soutenue par M. DEMUYNCK, et a obtenu la vente « à des conditions très avantageuses » de leur centre communautaire, situé au 35 avenue Danielle Casanova. Cette ancienne propriété communale (anciennement école de musique) que l’association occupe déjà à titre de locataire depuis plusieurs mois a été déclassée du domaine public en septembre 2013 et vendue à JCNPR à un prix stupéfiant :
150 000 euros la propriété bâtie de 130 m2 sur une parcelle de 447m2 !

À ce prix défiant toute concurrence sur le territoire de notre si belle commune, beaucoup de Nocéens se porteraient candidats.

Sans attendre la vente, l’association à commencé des travaux d’agrandissement. Un comité de voisins a signalé des nuisances sonores, en demandant que des mesures soient prises .Voilà que l’étude acoustique demandée et réalisée a été contestée et renvoyée par M. le maire sine die. On peut souffler !

Cette méthode inadmissible de vente du bien public à prix bradé alors que les besoins en logement social sont très importants doit être combattue. Il est probable que ce type de procédé ne soit pas isolé et nous devons exercer une vigilance citoyenne .

Notre élu « Neuilly-Plaisance Citoyenne Solidaire « est à votre disposition lors de ses permanences pour renouer le dialogue citoyen.

Ci-joint le courrier en question (cliquez pour télécharger) :

JCNPRLire la suite