Category Archives: Action en cours

BUREAU DE POSTE DU PLATEAU D’AVRON : AVIS AUX ANCIENS USAGERS

Une position de notre collectif contre la suppression du bureau de Poste du Plateau d’Avron. Texte distribué à la population en octobre 2015.

la-poste-1cf41e6

Malgré la mobilisation citoyenne pour conserver un service public postal sur le Plateau d’Avron, qui a recueilli plus de 700 signatures, monsieur le Maire de Neuilly-Plaisance a confirmé sa position favorable à la disparition du bureau de poste et du distributeur de billets. Sa pseudo pétition n’était qu’un écran de fumée pour cacher ses véritables intentions. Il n’a jamais souhaité écouter les revendications des riverains et usagers, allant jusqu’à annuler le rendez-vous de médiation convenu avec la direction de La Poste début juillet.

Le 30 septembre, alors que nous apprenions la fermeture définitive du bureau de Poste, le journal municipal « Neuilly Plaisance Echos » publiait déjà dans ses colonnes les nouvelles modalités pour les opérations postales. Elles seront désormais assurées par un point relais au bar-tabac-presse Le Madrigal. Contrairement aux précédentes allégations du Maire, ce commerçant censé assurer les offres postales ne sera pas habilité à distribuer de l’argent liquide. Pour un retrait inférieur à 800 euros, le journal municipal nous conseille de nous rendre dans « tous les bureaux de poste », encore faut-il en trouver un survivant à la vague de fermetures organisées. Et pour un retrait supérieur à 800 euros, les usagers sont priés de se rendre au bureau de poste principal dans le centre ville… En résumé, cher usager, tu te débrouilles et tu fais des kilomètres !

Nous avons transmis les signatures de la pétition citoyenne à la direction de La Poste, qui n’a même pas daigné nous répondre montrant ainsi le mépris des citoyens se mobilisant pour la défense du service public.

La perte de ce service public au Plateau d’Avron est préjudiciable pour tous les usagers et les commerçants. Le bar-tabac le Madrigal n’est pas en mesure d’assurer en toute sécurité les opérations d’un bureau de poste digne de ce nom.

 … Lire la suite

Quel est ce Traité Transatlantique qui se négocie dans votre dos ?

Le PTCI/TAFTA/TTIP/traité transatlantique… : autant de noms pour désigner l’accord de libre-échange qui se négocie actuellement dans un certain secret (voire un secret certain) entre les Etats-Unis et l’Union Européenne. Or, il risque bien de bouleverser nos vies.
Vous avez envie d’en savoir plus pour pouvoir déterminer si c’est une bonne chose pour vous, vos enfants, petits-enfants… ?

Débat à Neuilly Plaisance, entrée libre,

11, rue du Général de Gaulle, Salle sous la bibliothèque Guy de Maupassant.

Lundi 17 Novembre 2014 à 20h30

    Pour une soirée débat animée par :

Matthieu Moriamez, conseiller confédéral CGT

Daniel Rome, membre de la direction d’ATTAC,

Henriette Zoughébi, élue région Ile de France, PCF Front de Gauche

Après des années de négociations discrètes, l’Union européenne et les Etats-Unis préparent officiellement la mise sur pied d’un Marché transatlantique.

L’Objectif ? Une plus grande libéralisation des échanges commerciaux et financiers, accompagnée de politiques judiciaires et sécuritaires communes.

Date butoir ? … c’est demain !

Va-t-on manger du poulet lavé au chlore, des OGM (organismes génétiquement modifiés), du bœuf aux hormones ?

Que veulent les multinationales ?

-          Ecarter tout obstacle à la main libre sur le marché,

-          Un transfert irrémédiable de notre souveraineté vers le privé,

-          Supprimer toutes normes et règles contraignantes pour le capital,

-          Mettre à mal la démocratie,

-          En finir avec les services publics (santé, transports, énergie, …)

Et l’Europe sociale dans tout ça ?

Nous voyons derrière ce traité une manœuvre pour libéraliser les économies des deux côtés de l’Atlantique, avec pour corollaire la mise en concurrence des travailleurs, l’absence de clause sociale très définie.

Des tractations synonymes de régression pour les peuples, pour les salariés.

Dans ce qui transpire des négociations, la clause sociale est quasi absente, l’ambition des États-Unis et de l’Europe n’étant pas d’améliorer les droits des travailleurs, mais plutôt d’accéder à de nouveaux marchés.

Sur les droits de consultation des travailleurs, RIEN.

MEDEF et gouvernement travaillent déjà à la mise à mort du code du travail.

De manière générale un DANGER.

Le fait que les négociations du traité aient eu lieu à la discrétion de l’opinion publique et des parlementaires européens ne présage rien de bon quant aux clauses d’un contrat qui met en jeu 820 millions de consommateurs, la moitié du PIB mondial et le tiers des échanges commerciaux.

Comme à chaque fois, la création d’une institution supranationale de contrôle (la Commission d’arbitrage) chargée d’appliquer les règles soulève l’inquiétude générale.

Qui prendra les décisions ? Sera-t-elle vraiment impartiale en l’absence de consultation populaire ?

Dans tous les cas, seules deux institutions auront le dernier mot sur l’approbation de cet accord, prévu pour fin 2015 : le Parlement européen et le Conseil de l’Union européenne, regroupant les ministres du Commerce des 27 Etats membres.

Les parlements nationaux ne seront pas consultés pour ratification, sauf pour les dispositions qui relèveraient, le cas échéant, des compétences nationales, comme le prévoit le traité de Lisbonne pour les accords qui dépassent les compétences communautaires. Sachant que ce dernier fut lui-même considéré comme anticonstitutionnel et par conséquent anti-démocratique.

Il est important que les citoyens soient véritablement informés.

Ces négociations ne peuvent aboutir en ignorant totalement la volonté et l’avis des centaines de millions de citoyens concernés directement par l’accord.

Lundi 17 novembre, nous espérons votre présence et serons heureux de vous accueillir pour débattre.

Je souhaite être informé(e) des initiatives du collectif NPCS

Nom : ________________________Prénom : _________________________

Adresse mail : ___________________________________Tel : _________________________

Collectif NPCS 87 av du maréchal FOCH 93360 NEUILLY-PLAISANCE

www.neuillyplaisance.frLire la suite

Nuisances sonores aux « Renouillères » (2)

Rassemblement du 30 Août 2014.

Une participation modeste, mais une bonne réception des Nocéennes et Nocéens que nous avons rencontrés en distribuant le tract qui appelait au rassemblement.

Nous avons profité pour préciser notre démarche qui s’inscrit, sur une demande de concertation de tous, y compris avec les fauteurs de troubles, pour la mise en œuvre de solutions durables.

Nous n’avons pas obtenu de rencontre ni avec le Maire ni avec la responsable de la police municipale que nous avons croisé et qui exige une prise de rendez-vous. Alors qu’aucune réponse n’a été apporté au courrier de notre élu du 10 juillet.

30 aout mairie

 

 

   

Le 30 Août ni Maire ni élus pour nous recevoir, trop occupés à prendre la poudre d’escampette!

 

 

Nous avons officiellement posé la question à l’ordre du jour du prochain Conseil Municipal du jeudi 18 septembre à 19h30 , Salle des Mariages.

Nous comptons sur votre présence en auditeur libre! 

Liste Neuilly-Plaisance Citoyenne SolidaireLire la suite

Nuisances sonores aux « Renouillères »

LAXISME ET INEFFICACITÉ DE LA MUNICIPALITÉ

RÉAGISSONS !

Depuis plusieurs années,  des manifestations motorisées ainsi que des rassemblements nocturnes bruyants ont lieu dans la cité des Renouillères , mettant la patience du voisinage à rude épreuve. Ce problème est bien connu des services de la municipalité, mais à ce jour,  aucune initiative efficace de celle-ci n’a permis de régler le problème.

L’intervention récente de notre élu (voir courrier au bas de la page) n’a reçu aucune réponse.

Ce n’est pas la récente initiative de pétition du maire sur internet,  destinée à plébisciter son inaction, qui changera quelque chose. Des initiatives immédiates peuvent être prises.

Pourtant, avec un poste de la police municipale au sein de la cité, les interventions devraient être rapides et efficaces, cependant il n’en est rien.

Rejeter la responsabilité de ce problème local sur l’Etat est un peu facile, quand on sait que le maire dispose de pouvoirs qu’il ne veut pas assumer, probablement de crainte que ce problème ne s’ébruite dans la presse et ternisse l’image de notre «  paisible village ».

Quelle est l’efficacité tant vantée des effectifs pléthoriques de la police municipale, des référents de quartier, des caméras si des bruits de comportement ne peuvent être résolus dans les meilleurs délais ?

Nous rappelons le rôle, à minima, du maire :

-  Vérifier le bien-fondé des plaintes.

-  Inciter les citoyens à respecter les règles du savoir-vivre

-  Faire des rappels de la réglementation en vigueur en matière de nuisances sonores.

 -  Organiser des réunions de conciliation entre les différentes parties concernées et prendre rapidement les mesures appropriées.

 -  Constater ou faire constater les infractions, une mesure sono métrique n’étant pas nécessaire.

 -  Faire des mises en demeure et dresser des procès- verbaux à transmettre au procureur de la république.

On peut aussi rappeler l’article L2212-2 du Code Général des Collectivités Territoriales qui précise le rôle de la police municipale : « …réprimer les atteintes à la tranquillité publique telles que…les bruits, les troubles du voisinage ,les rassemblements nocturnes qui troublent le repos des habitants… »

Alors quand on nous dit que toute action est impossible, il s’agit d’un laxisme affirmé inacceptable.

Exigeons du maire et de la responsable à la sécurité d’agir rapidement, dans un esprit de concertation, pour le bien être de l’ensemble des citoyennes et citoyens.

RASSEMBLEMENT DEVANT LA MAIRIE  : SAMEDI 30 AOÛT - 11h00

Voir courrier du Conseiller Municipal liste « Neuilly Plaisance Citoyenne Solidaire

=> Mr Rodolphe ALBERO du 10 juillet 2014

 … Lire la suite