Quel est ce Traité Transatlantique qui se négocie dans votre dos ?

By | 8 novembre 2014

Le PTCI/TAFTA/TTIP/traité transatlantique… : autant de noms pour désigner l’accord de libre-échange qui se négocie actuellement dans un certain secret (voire un secret certain) entre les Etats-Unis et l’Union Européenne. Or, il risque bien de bouleverser nos vies.
Vous avez envie d’en savoir plus pour pouvoir déterminer si c’est une bonne chose pour vous, vos enfants, petits-enfants… ?

Débat à Neuilly Plaisance, entrée libre,

11, rue du Général de Gaulle, Salle sous la bibliothèque Guy de Maupassant.

Lundi 17 Novembre 2014 à 20h30

    Pour une soirée débat animée par :

Matthieu Moriamez, conseiller confédéral CGT

Daniel Rome, membre de la direction d’ATTAC,

Henriette Zoughébi, élue région Ile de France, PCF Front de Gauche

Après des années de négociations discrètes, l’Union européenne et les Etats-Unis préparent officiellement la mise sur pied d’un Marché transatlantique.

L’Objectif ? Une plus grande libéralisation des échanges commerciaux et financiers, accompagnée de politiques judiciaires et sécuritaires communes.

Date butoir ? … c’est demain !

Va-t-on manger du poulet lavé au chlore, des OGM (organismes génétiquement modifiés), du bœuf aux hormones ?

Que veulent les multinationales ?

-          Ecarter tout obstacle à la main libre sur le marché,

-          Un transfert irrémédiable de notre souveraineté vers le privé,

-          Supprimer toutes normes et règles contraignantes pour le capital,

-          Mettre à mal la démocratie,

-          En finir avec les services publics (santé, transports, énergie, …)

Et l’Europe sociale dans tout ça ?

Nous voyons derrière ce traité une manœuvre pour libéraliser les économies des deux côtés de l’Atlantique, avec pour corollaire la mise en concurrence des travailleurs, l’absence de clause sociale très définie.

Des tractations synonymes de régression pour les peuples, pour les salariés.

Dans ce qui transpire des négociations, la clause sociale est quasi absente, l’ambition des États-Unis et de l’Europe n’étant pas d’améliorer les droits des travailleurs, mais plutôt d’accéder à de nouveaux marchés.

Sur les droits de consultation des travailleurs, RIEN.

MEDEF et gouvernement travaillent déjà à la mise à mort du code du travail.

De manière générale un DANGER.

Le fait que les négociations du traité aient eu lieu à la discrétion de l’opinion publique et des parlementaires européens ne présage rien de bon quant aux clauses d’un contrat qui met en jeu 820 millions de consommateurs, la moitié du PIB mondial et le tiers des échanges commerciaux.

Comme à chaque fois, la création d’une institution supranationale de contrôle (la Commission d’arbitrage) chargée d’appliquer les règles soulève l’inquiétude générale.

Qui prendra les décisions ? Sera-t-elle vraiment impartiale en l’absence de consultation populaire ?

Dans tous les cas, seules deux institutions auront le dernier mot sur l’approbation de cet accord, prévu pour fin 2015 : le Parlement européen et le Conseil de l’Union européenne, regroupant les ministres du Commerce des 27 Etats membres.

Les parlements nationaux ne seront pas consultés pour ratification, sauf pour les dispositions qui relèveraient, le cas échéant, des compétences nationales, comme le prévoit le traité de Lisbonne pour les accords qui dépassent les compétences communautaires. Sachant que ce dernier fut lui-même considéré comme anticonstitutionnel et par conséquent anti-démocratique.

Il est important que les citoyens soient véritablement informés.

Ces négociations ne peuvent aboutir en ignorant totalement la volonté et l’avis des centaines de millions de citoyens concernés directement par l’accord.

Lundi 17 novembre, nous espérons votre présence et serons heureux de vous accueillir pour débattre.

Je souhaite être informé(e) des initiatives du collectif NPCS

Nom : ________________________Prénom : _________________________

Adresse mail : ___________________________________Tel : _________________________

Collectif NPCS 87 av du maréchal FOCH 93360 NEUILLY-PLAISANCE

www.neuillyplaisance.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *